Devenir commissaire aux comptes

 

 

devenir commissaire aux comptes

Pour devenir commissaire aux comptes, il existe deux possibilités:

Reconnu au niveau européen, le Certificat d’Aptitude aux Fonctions de Commissaire aux Comptes (CAFCAC) est un diplôme professionnel initié et administré par la profession (CNCC) sous la tutelle du ministère de la Justice et du ministère de l’Enseignement supérieur, qui permet à ses titulaires d’exercer la profession de CAC.

Le CAFCAC est destiné aux personnes intéressées par le métier de commissaire aux comptes, et déjà détentrices d’un Master, issues de filières autres que la comptabilité, le contrôle de gestion et l’audit.

Les détenteurs de Masters qui ne permettraient pas de disposer de quatre dispenses au moins aux sept épreuves du DSCG, ne pourront s’inscrire au stage professionnel qu’après avoir passé avec succès un Certificat Préparatoire, permettant de valider leur niveau d’entrée dans les matières de base telles que la comptabilité, le droit, la gestion financière, les systèmes d’information et l’anglais.

Un commissaire aux comptes détenteur du CAFCAC pourra, s’il le désire, passer et obtenir le DEC et exercer ainsi le métier d’expert-comptable et un expert-comptable qui n’a pas effectué deux années au moins de son stage auprès d’un maître de stage habilité pourra, s’il le souhaite, exercer le métier de Commissaire aux comptes, sans difficulté, après avoir effectué deux années supplémentaires auprès d’un maître de stage CAC habilité.

L’obtention du DEC, à l’issue de 5 années d’études après le baccalauréat (DCG – DSCG) et 3 années de stage, donne le droit de s’inscrire à une Compagnie de commissaires aux comptes. L’INES propose naturellement une préparation par la voie classique DCG – DSCG – DEC pour accéder à la profession de commissaire aux comptes.